fbpx

Archives janvier 2020

Une salle de bain responsable

Une salle de bain plus responsable

Avec l’interdiction petit à petit des plastiques à consommation unique, nous sommes amener à réfléchir à des alternatives dans notre salle de bain. C’est une très bonne chose, car en réduisant nos déchets, on fait également des économies. Dans cet article on s’intéresse donc aux solutions pour parvenir à supprimer complètement la poubelle dans notre salle d’eau.

Économiser 1/3 d'eau facilement

Mon revelé d'eau
Des économies d'eau impressionnantes

Une image vaut mille mots. Dans notre commune l’eau est extrêmement chère. Avec un pic de consommation en Mai à 9,4 m³, nous avons eu la désagréable surprise d’avoir un échéancier à plus de 100 € par mois de la part de notre fournisseur. Sur l’année ça revenait à l’équivalent d’un SMIC rien que pour avoir l’eau courante. Il nous a fallu trouver une solution.

Je vous invite à découvrir comment nous avons réussi à atteindre une consommation d’eau réduite à 5 m³, sur les mois de Novembre, Décembre et Janvier, sans changer nos habitudes.

Lien vers l’article faire des économies d’eau, simplement

Se débarrasser des emballages dans la salle de bain

Nos salles de bains sont génératrices d’un grand nombre de déchets. Si les cotons-tiges classiques sont amenés à disparaître, il reste toujours les emballages de gels douche, shampooings ou dentifrices, les cotons démaquillants …

 

Petit à petit – au début pour essayer, puis très vites convaincus – nous avons supprimé les emballages de notre salle de bain en choisissant des produits solides ou sous forme de poudres.

La tête de nos brosses à dents est recyclée par son fabricant. Le manche est ré-utilisable. Aussi avons nous testé deux dentifrices différents : l’un en poudre, auquel nous n’avons pas accroché et le second complètement solide.

Consultez si vous le souhaitez l’article une bouche plus saine, naturellement

Nos shampooings et leurs après shampooings, le démaquillant et ses cotons lavables ; sont des produits responsables, choisis avec peu voire aucun emballage.

Nos produits de salle de bain
Tous les produits de la salle de bain

Pour le savon, nous sommes pour l’instant resté à une gamme liquide, avec des contenants recyclés par le fabricant, car nous n’avons pas encore trouvé le produit de nos rêves. C’est d’ailleurs une chose sur laquelle je souhaite revenir : nous ne sommes pas parfaits. S’il en est une seconde que je répète souvent c’est que chaque geste compte.

Depuis des années nous vivons avec des habitudes de consommation. Comme je le précisais la semaine passée, il n’y a que 8 mois que nous avons fait le choix de réfléchir plus concrètement à l’impact de nos achats, notamment grâce à l’action d’Axel Férard dont vous pouvez retrouver le périple 👈

C’est important d’essayer et peut être qu’au début vous trouverez ça amusant, avant que ça devienne une habitude. Dans les faits, être plus responsable ne prend pas plus de temps, mais fait économiser un peu d’argent et beaucoup de ressources.

Une lessive et des adoucissants responsables

Un jour, je décide d’acheter une serviette de toilette dans un magasin spécialisé et j’en profite pour demander des conseils d’entretien à la vendeuse. « Surtout n’utilisez pas d’adoucissant ! » Je reste un moment scotché avant de lui demander pourquoi. Tout simplement, il faut savoir que l’adoucissant contre l’effet absorbant de la serviette.

Alors de fil en aiguille j’obtiens des conseils plus sains pour le linge et finalement des solutions plus écologiques et économiques. Que j’aime faire rimer ces deux mots. Les serviettes de bain deviennent souvent rêches à cause du calcaire, rien que ça. Et comment lutter contre ce fléau ? Grâce une nouvelle fois à un allié magique … et naturel !

 

Je vous invite à lire cet article sur les produits ménagers écologiques 👈

 

Contre le vieillissement de vos vêtement les plus doux, pensez au bicarbonate de soude. En ajoutant une cuillère à soupe de poudre dans le bac, vous désodorisez le linge, ravivez ses couleurs et luttez contre le calcaire. Mais dans les missions du bicarbonate, on ne compte pas « adoucissant ». Voici donc le meilleur allié pour la douceur de vos tissus : le vinaigre blanc.

Lessive écolo
La lessive et son adoucissant naturel

Pour garder des serviettes de bain – mais aussi toutes sortes de tissus – aussi douces qu’à leur achat, remplacez votre adoucissant par une cuillère à soupe de vinaigre blanc, tout simplement.

De cette façon, les tissus qui doivent être absorbants le resteront, vous ferez une sacrée économie par rapport aux produits commerciaux chimiques et pour couronner le tout, vous pourrez trouver ce vinaigre en vrac et donc éliminer un emballage de plus dans votre salle d’eau.

Si vous hésitez encore, jetez un œil à cette article résumant 23 utilisations du vinaigre blanc.

⚠ Attention cependant, je ne recommande pas d’utiliser le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc dans la même machine. Ces deux éléments naturels provoquent une réaction chimique importante. C’est d’ailleurs ce qui fait « le jeu » des industries qui vendent des produits commerciaux.

Globalement, nous avons plutôt tendance à faire usage du vinaigre blanc. C’est à chacun de trouver son mode de fonctionnement : 1 machine sur 2 ou le bicarbonate uniquement pour les vêtements les plus sales.

Aussi avons nous choisis en complément une lessive certifié par Ecocert® que nous trouvons en vrac dans notre magasin L’eau Vive. Trouvez le votre 👈

Vers des économies durables

Ce que je retiens de ces premiers mois, c’est d’abord les doutes que nous avons eu au départ : le vrac nous paraissant compliqué et d’un autre temps, uniquement applicable dans de petits magasins. Ce sont des idées reçues. Les commerçants nous reconnaissent à présent comme « ceux qui viennent avec leurs contenants » et ça amène au dialogue. Pour rappel le développement durable est l’équilibre entre l’écologie, l’économie et des facteurs sociaux. Nous n’inventons rien.

Aussi est-il très rapidement agréable de vider moins souvent ses poubelles. Je pense que celle de la salle de bain va prendre la poussière 😅

En fait, le plus difficile est de conserver de bonnes habitudes, au début. Par contre il est très facile et presque ludique d’essayer. Je vous y encourage. J’aime me dire que chaque geste compte. J’achète encore beaucoup de produits emballés, mais quand j’amène mon sac à pain et que j’évite un papier inutile, je me sens satisfait de cette action toute bête.

Encore plus simple, moins contraignant et générateur d’économies directes : pensez au « stop pub » sur votre boîte aux lettres.

Si vous décidez de sauter le pas vers des produits d’entretien ou des produits pour le corps plus responsables, Internet sera votre meilleur ami avec beaucoup d’idées, de tests et d’avis. Une fois que vous serez installé dans cette nouvelle routine, cela deviendra facile et vous vous demanderez juste « pourquoi je n’ai pas commencé plus tôt ? »

Mais encore une fois, pensez à votre consommation, faites ce qui vous semble bon et félicitez vous de le faire. Surtout ne vous reprochez pas de céder à la facilité et à l’emballé, car cela n’amène que de la frustration et il y a déjà tant de choses que l’on ne contrôle pas, que ce n’est pas la peine d’en rajouter.

Une dernière chose, le mot de la fin : je ne connais pas tout de la consommation la plus responsable, mais j’essaierai de répondre à vos demandes si vous en avez. Vous pouvez me contacter à tout moment sur ma page Facebook Quotidien Durable où je suis très réactif.

Alors, prêt pour le changement ? On reste connecté !

 

Les produits ménagers écologiques

Des produits ménagers plus écologiques

Nouvelle année oblige, mes derniers articles portaient sur des résolutions à adopter en 2020. Dans les prochains, je fais un point sur les habitudes que j’ai déjà pris depuis ma remise en question. Ce jour, nous verrons comment petit à petit nous avons fait un tri dans nos produits ménagers. Cette étape a été l’une des plus facile à mettre en place et aussi une habitude simple à conserver dans le temps.

Il a été facile de garder l’habitude de ne plus utiliser des produits d’entretien classiques, tout simplement parce que nous n’en achetons plus. Nous avons trouvé une très bonne alternative au désinfectant toute surface et autres produits pour le sol. 

Pour la vaisselle, nous avons également trouvé un produit efficace, plus écologique. Nous l’achetons en vrac, afin de rentrer dans un mode de consommation responsable.

Le bicarbonate est votre meilleur allié naturel pour ce qui est de l’entretien contre le calcaire et le tartre. Dans le même domaine, le vinaigre blanc a des propriétés antimicrobiennes, détachantes et adoucissantes pour le linge.

Pour l’entretien de nos canalisations, nous ré-utilisons le marc de café, que nous réduisons à l’état de poudre, ce qui évite les mauvaises odeurs et les bouchons, de façon 100% saine et écologique.

Remplacer mes produits d'entretien
Le choix de produits plus naturels

Laver les surfaces planes

Que ce soit pour les sols, ou les plans de travail, nous avons à présent un seul produit multi-usages certifié Ecocert ®. Il s’utilise dilué dans l’eau. Nous l’achetons en vrac, pour réduire les emballages. Les résultats sont les mêmes qu’avec les produits commerciaux. Pour se débarrasser des graisses, il nous arrive aussi d’utiliser un produit à base de savon noir.

Faire la vaisselle

Pour la vaisselle, encore une fois, nous faisons appel à des produits écodétergents certifié Ecocert ® que nous avons la chance de trouver en vrac dans notre magasin L’eau Vive.

Trouvez le votre 👈

Ce produit m’a été conseillé au départ pour laver ma voiture, car il est très doux et permet d’économiser de l’eau, puisqu’il n’a pas besoin d’être rincé pour l’entretien de la carrosserie. Je vous invite à découvrir comment laver sa voiture avec moins de 3L d’eau 👈

Dans son utilisation plus « classique » comme liquide vaisselle, il est aussi efficace que tout autre produit. Le fait qu’il soit écologique, cumulé à la possibilité de l’acheter en vrac nous a convaincu.

Liquide vaisselle concentré
Produit écologique pour la vaisselle

Nettoyer les robinets

Pour nettoyer la robinetterie, ajoutez dans un bol 200g de bicarbonate de soude et 4 cuillères à soupe d’eau. Vous obtenez une pâte épaisse que vous pouvez appliquer sur les chromes. Après avoir laissé agir 5 minutes, vaporisez un peu de vinaigre blanc, puis passez l’éponge et rincez abondamment. Séchez avec un tissus doux pour obtenir un résultat parfait.

Découvrez une utilisation inattendue du bicarbonate alimentaire 👈

Entretenir les canalisations

Ford et Mc Do
© Ford / McDonald's

Dans une idée de consommer moins de produits d’entretien et leurs emballages, nous utilisons le marc de café pour assainir nos canalisations.

Ainsi nous faisons d’un « déchet » un nouveau produit utile, sain et écologique. La méthode est simple, il suffit de récupérer le marc et d’en faire une poudre. Régulièrement, mettez une cuillère à soupe de cette dernière dans chaque évier, lavabo, douche ou baignoire et versez de l’eau bouillante dessus.

Retrouvez également cet article sur la ré-utilisation des ivraies du café de Mc Donald’s par Ford.

Des habitudes plus responsables

Petit à petit, nous avons supprimé les produits d’entretien classiques de notre logement. Nous avons commencé par tout ce qui avait attrait aux tâches ménagères et nous persévérons. Ces choix sont devenus des habitudes, comme le fait d’amener nos contenants quand nous faisons nos courses ou éviter au maximum nos déplacements automobiles.

Je vous invite à découvrir le vrac, sans complexe 👈 Une sorte de guide du « mieux consommer pour les nuls ». Parce qu’il faut bien commencer et au début, il ne faut pas avoir peur de dire « je ne sais pas ».

Jeudi prochain, découvrez les décisions que nous avons pris dans la salle de bain : douche économisant les ressources, lessive et adoucissant naturels, soins des dents et de la peau … on fait le point ! Moins de déchets et des produits plus respectueux de l’environnement, ça vous tente ?

N’hésitez pas à partager aussi vos recettes, idées et habitudes sur la page Facebook Quotidien Durable 👈

On reste connecté !

 

Une bouche plus saine, naturellement

Des soins de bouche plus naturels

Après les excès des fêtes, il est important de prendre soin de sa bouche et de ses dents. Ma résolution est d’utiliser des produits plus naturels et sains. D’une part, car nos dents et notamment notre sourire conditionnent notre vie à différents niveaux sociaux. D’autre part, en terme de santé générale, la bouche est une porte d’entrée à de nombreuses attaques extérieures qui peuvent provoquer ou aggraver des pathologies. Alors prêts à réduire les premiers signes du vieillissement de façon naturelle ?

Un dentifrice solide pour éviter les emballages

Dentifrice solide
Le dentifrice solide Patchamaï

Dans les bonnes résolutions que j’ai pris cette année, je continue ma quête vers une diminution de mes déchets.

Ce dentifrice solide, en plus d’être économique et écologique, me permet d’éviter les emballages. Sa formule à base de menthes permet de lutter contre le tartre et d’avoir une haleine fraîche, comme tout autre dentifrice : vous savez celui en tube, emballé dans un carton plastifié que l’on jette à peine déballé ? De plus, il contient du xylitol. Oh purée, je vous ai perdu 😅 Le xylitol est un sucre issu du bouleau. Mais il agit pour la bonne cause en réduisant le niveau d’acidité de la bouche et donc les caries.

En somme, un produit naturel, qui réduit les emballages et que vous pouvez commander sur cette boutique.

Comme toujours, les produits que je recommande sont ceux que j’ai testé. Je n’ai aucun lien de partenariat avec cette marque, ni avec aucune page que je vous invite à visiter. Si tel était le cas, je signalerai les publications avec la mention « lien sponsorisé » comme m’y oblige la loi.

Un bain de bouche au bicarbonate pour un soin complet

Une fois vos dents propres, pourquoi ne pas assainir le reste de votre bouche avec un autre agent purement naturel ? Pour rester dans l’idée du « zéro déchet » supplémentaire, vous pouvez utiliser un produit que vous possédez déjà comme allié ménager : le bicarbonate de sodium.

Il suffit de mélanger une cuillère à café de bicarbonate alimentaire* dans un demi verre d’eau. Gardez le en bouche pendant une quinzaine de secondes, puis recrachez-le. Si vous avez une sensation désagréable, rincez-la à l’eau claire.

Bicarbonate de soude
© shutterstock.com/fr/g/geografika

* Pour tout soin du corps, il est conseillé de choisir des bicarbonates comportant la mention « alimentaire ». Les bicarbonates de sodium, aussi appelés bicarbonates de soude, ont des puretés différentes. Ces derniers seront par contre tout aussi efficaces pour vos tâches ménagères.

Le bain de bouche peut être réalisé une fois par jour, après le lavage des dents. En cas de gencives irritées, il est même recommandé jusqu’à 4 fois dans la journée. Ce produit naturel est inoffensif, certains avalent même le mélange plutôt que de le recracher. 

Dans les faits, ce bain de bouche lutte contre la mauvaise haleine, les aphtes et les gingivites, en complément d’un brossage des dents régulier. En plus de ces effets « anti-acide » le bicarbonate a une utilité antibactérienne et empêche la formation de caries, évite le tartre et peut aussi soulager des maux de gorge.

Prêts pour une bouche plus saine naturellement ?

J’ai à cœur de proposer sur ce blog des astuces pour vivre plus en accord avec notre environnement. L’un des principaux axes que j’ai testé et approuvé est la limitation de produits ménagers commerciaux classiques👈

Aussi pour réduire de façon considérable nos déchets, utiliser des produits similaires pour le corps et des thématiques ménagères, me paraît légitime. Quant au dentifrice solide, j’avais d’abord opté pour un produit en poudre qui ne m’avait pas convaincu. Le produit Patchamaï présenté me convient mieux.

Prêts à essayer ? On reste connecté !

Pour ne rien rater, vous pouvez suivre la page Facebook Quotidien Durable où sont répertoriées les nouvelles parutions chaque semaine 😇

Faire rimer ski avec écologie

Faire rimer ski avec écologie

Les sports d’hiver semblent être à l’opposé de l’idée d’écologie. Des remontées mécaniques au milieu d’espaces naturels, des canons à neige consommateurs d’eau potable, des bâtiments ajoutés partout sur des pistes damées par d’énormes machines à moteurs thermiques … on ne peut pas donner tord à certains détracteurs. Mais alors est-il possible de trouver une compatibilité entre notre Amour des sports d’hiver et nos convictions écologiques quotidiennes ?

Quoi de plus magnifique que la montagne pour se ressourcer ? Une impression de nature préservée loin de toute ville et de leur pollution. Cependant, après avoir fait des centaines des kilomètres en véhicule (covoiturage, train, bus …) on se rend compte que la station est avant tout une énorme entreprise qui fait passer les bénéfices avant l’environnement. Alors que faire ? Comment s’y retrouver pour impacter le moins possible l’environnement tout en profitant des bienfaits de la montagne ?

Remontées mécaniques

Les vacances de février sont peut être pour vous synonyme de sports d’hiver. Après avoir fait des efforts quotidiens pour l’environnement, vous vous sentez pourtant coupable au moment de boucler les valises. Vous n’avez pas tord puisque le ski est un des sport les plus polluant au Monde, rien que ça.

Faites vous partie des 13% des français qui pratiquent le ski ? Voyons ensemble comment choisir une station qui ne va pas à l’encontre des efforts réalisés tout au long de l’année.

Voyons d’abord dix chiffres proposés en 2016 par France Montagnes, qui mettent en perspective l’intérêt de se poser la question de l’impact écologique des sports d’hiver en France. Par la suite nous verrons en quoi l’association Mountain Riders peut vous permettre de faire un choix plus durable pour votre lieu de séjour à la montagne.

Infographie ski
Infographie © France Montagnes de 2016

Si les activités hivernales comme le ski et le surf ont des conséquences sur la faune et la flore des montagnes, il n’en reste pas moins que chaque station a un impact naturel différent. C’est dans ce sens que l’association Mountain Riders a créé le label Flocon Vert en 2011, pour identifier les stations les plus respectueuses de l’environnement. Les domaines labellisés respectent des initiatives locales concernant l’utilisation d’énergies renouvelables, des logements plus durables, ou encore la mise en place de systèmes pour le co-voiturage. 

Il est donc possible de trouver un terrain d’entente entre la nature et la pratique des sports d’hiver. Il n’y a pas de solution miracle, mais 13% des français pratiquent le ski et si une partie fait le choix de stations plus respectueuses de la nature, le marché tendra vers des pratiques plus environnementales pour satisfaire ses clients. Et c’est une très bonne nouvelle !

C’est dans ce sens qu’a été créé le label Flocon Vert en 2011, pour distinguer d’un coup d’œil les domaines skiables pour lesquels l’écologie fait partie des valeurs essentielles. Comme on peut se fier aux appellations Label Rouge, Appellation d’Origine Contrôlée ou Protégée, ou encore Agriculture Biologique, ce label nous garantira que les stations seront contrôlées selon les critères que vous  retrouverez en suivant ce lien vers le site de Mountain Riders.

Cet article a été réalisé d’après une idée originale de Consoglobe que vous pouvez également consulter si vous le souhaitez.

Partez-vous aux sports d’hiver prochainement ? Cet article vous donne-t-il envie de choisir une station de ski plus éco-responsable, comme les Rousses, Chamonix, ou Chamrousse ?

On en parle ensemble ? On reste connecté …

 

Résolutions durables

Résolutions durables

Tout d’abord je vous souhaite une excellente année 2020 ! S’il est une habitude de prendre des résolutions le 31 décembre, certainement avez-vous déjà pris les vôtres ? Personnellement, je vais essayer de prendre des habitudes durables tout au long de l’année.

Meilleurs voeux
© Thibaut COUTEL

Chaque 31 décembre, c’est la même histoire. On prends des résolutions qu’on essaiera de tenir un trimestre, au mieux. Si cette année on prenait des résolutions plus simples, mais plus durables ?

Nous n’avons pas tous le mental d’Axel Férard, parti pour 6 000 kilomètres pour sensibiliser à une consommation plus responsable. Vous pouvez retrouver un résumé de son quadrathlon de l’extrême.

Cependant, nous avons tous la possibilité de faire un petit geste pour la planète et chaque bonne action a son impact. Par exemple, j’ai découvert l’extension Carbonalyser qui nous indique notre consommation électrique et les émissions de gaz à effet de serre liées à notre navigation sur Internet. En plus, on peut la télécharger aussi sur mobile. Je vous invite à découvrir le fonctionnement de Carbonalyser.

5 randonneurs au pied du Mont Blanc
© Axel Férard, durant son ascension du Mont Blanc

En 2019, j’ai pris beaucoup de « bonnes habitudes » en commençant par le fait d’expérimenter le vrac, ce qui a vraiment eu un impact sur ma consommation de plastique. Et tout ça en continuant à faire des courses en supermarché classique ! Je vous invite à découvrir comment j’ai changé mes habitudes de consommation sans effort. Un genre de « guide du vrac pour les débutants », parce qu’il n’y a pas de mal à commencer une démarche et que si j’y suis arrivé, vous réussirez aussi.

Dans le même temps, j’ai choisi d’utiliser des produits ménagers plus responsables et les économies réalisées sont à peine croyables.

Produits bulle verte
Produits Bulle Verte achetés en vrac

 

Par la suite, j’ai décidé de m’informer sur les températures optimales pour chaque pièce de mon logement, parce que c’est important de penser à chaque dépense énergétique et encore une fois, les économies réalisées sont appréciables. Je vous invite à consulter l’article consacré au chauffage 👈

Chauffage au bois dans une cheminée
© pixnio.com

En quelques sortes, j’ai passé une année à me poser des questions sur ma façon de consommer et me suis rendu compte que j’avais beaucoup à apprendre. C’est pourquoi je me suis rapproché d’EcoloMe, la page d’une spécialiste du zéro-déchet et du fait-maison, auprès de qui j’ai beaucoup appris. Je vais reconduire cette décision de réfléchir à des solutions pour mieux consommer.

Pour 2020, je vais continuer cette démarche passionnante dans la recherche de solutions pour être plus durable, sans me priver. Je vous invite à me suivre si vous le souhaitez. Choisir un café plus responsable, laver son véhicule en économisant, utiliser Internet de façon plus durable, prendre des douches équivalentes moins gourmandes en eau …  

 

Retrouvez tous les gestes que chacun peut mettre en place au quotidien

 

Il y a pléthore d’actes que l’on puisse mettre en place et nous avons tout autant de raisons de faire attention, sans pour autant se priver. Partagez avec nous vos actions durables du quotidien en commentaire ⤵ ou sur la page Facebook Quotidien Durable 👈

P.S : pléthore signifie excès, abondance 😉