Covid-19 : vers une catastrophe écologique ?

En situation de crise, la France prouve encore son incompétence. Alors que la pandémie du coronavirus devrait atteindre un pic de contamination prochainement, chaque ville y va de sa solution miracle. Se dirige-t-on droit vers une catastrophe écologique sans précédent ?

désinfection covid-19
© Cyril DODERGNY pour France Info

En l’absence de consigne nationale et certainement avec l’idée de sauver le tourisme estival, certaines villes, à l’image de Nice, désinfectent les rues pour freiner la propagation du coronavirus.

Cette démarche cavalière fait débat, puisque chacun y va de sa solution pour enrayer la pandémie, sans aucune recommandation officielle des autorités.

Dans ce cadre très particulier de crise sanitaire, on peut se demander si on n’est pas en train de préparer une catastrophe écologique sans précédent. A ce jour, « l’efficacité de la désinfection systématique des rues pour lutter contre la propagation du virus n’est pas démontrée » insiste l’Agence Régionale de Santé de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Si toutefois cette désinfection a des effets positifs, deux grandes questions restent encore en suspend. Tout d’abord, la nature n’aime pas le vide et rien ne nous dit qu’une autre urgence sanitaire ne viendra pas remplacer l’actuelle. En faisant place nette, nous favorisons des virus ou bactéries bien plus dangereux encore.

De plus, la désinfection des rues soulève une aberration environnementale. Chaque commune utilisant sa « solution miracle » il n’est pas exclu que l’on retrouve dans les nappes phréatiques de la javel ou d’autres produits hautement toxiques. Est-on en train de polluer nos sols pour des dizaines d’années, en voulant se débarrasser d’un virus ?

De manière globale, l’histoire nous enseigne qu’à chaque tentative de l’Homme d’équilibrer un espace naturel (agrosystème ou écosystème) il a lamentablement échoué, en faisant apparaître un autre déséquilibre quasiment irrémédiable. A ce jour l’autorité sanitaire désapprouve l’utilisation de désinfectants dans les rues. Ce n’est « pas une nécessité de santé publique, en dehors du nettoyage conventionnel« .

Dans ce contexte particulier de confinement, si même l’eau que nous buvons est potentiellement rendue toxique par la bêtise de l’Homme, si les aliments que nous achetons à nos producteurs locaux sont souillés par des toxiques ; nous ne saurons plus à quel sain nous vouer pour rester en bonne santé. A mon sens, respecter les recommandations des Agences Régionales de la Santé reste le plus sain.

Cet article a pour source France Info et trouve une suite dans l’article Désinfection des rues : la polémique.

Qu’en pensez-vous ? L’humain est-il plus menacé par sa propre espèce que par le Covid-19 ? Vous sentez-vous en sécurité en confinement ?

On reste connecté 🌐

Partageons l'essentiel